11 avril 2010

La maison interdite

de Dean Koontz


Franck Pollard a tout oublié de sa vie. Son passé est en trou noir. Il a sur lui plusieurs jeux de papiers d'identité, mais ignore quel peut bien être son véritable nom. Tout ce qu'il sait c'est qu'il se réveille régulièrement le matin, couvert de sang, avec un sac bourré de dollars à ses côtés, sans avoir la moindre idée de l'endroit où il a passé la nuit. Et qu'il a peur, peur de dormir, peur de l'endroit où il se rendra lors de la prochaine crise de somnambulisme, peur de ce qu'il pourrait y faire..


***


J'ai pris ce livre à ma bibliothèque suite à la recommandation (presque la "promo") de mon compagnon et de sa mère. Conclusion : je l'ai dévoré et adoré !

L'histoire est prenante et surprenante. La suspense monte très rapidement et ne quitte jamais les lignes. 

Au début, on ne comprends rien, tellement rien qu'on finit par vouloir connaître le dénouement de l'histoire le plus rapidement possible. 

J'avoue que je ne m'attendais pas du tout à ça, je ne m'attendais pas à cette petite touche de fantastique, je ne m'attendais ni à l'histoire, ni au dénouement (assez malsain pour ma part). Ce livre a été une surprise du début à la fin, parfois avec des moments de frisson intense. 

J'ai eu surtout la surprise de retrouver le plaisir que j'avais eu lorsque j'avais 14 ans à la lecture de mon premier S. King. Une maîtrise de l'écriture et de la narration. Une vraie qualité de conteur, ainsi qu'une réelle qualité d'imagination.  

Je le conseille vivement ! Je ne sais pas si c'est le meilleur livre de cet auteur mais je lirais un autre titre avec beaucoup de plaisir (d'ailleurs j'ai déjà trouvé ma prochaine victime).

Note : 5/5 
Édition : Pocket (Terreur) 
Nombre de page : 475 
1994

Aucun commentaire: