21 août 2010

Carnages

de Maxime Chatham



Harlem Est. 18 novembre. 8h28.


Ils sont tous là, dans le hall de l'entrée du lycée. Plus que quelques minutes avant le début des cours. Parmi les élèves, un adolescent prépare son arme. Le carnage peut commencer...

Quand l'inspecteur Lamar Gallineo arrive sur les lieux, c'est pour découvrir le cadavre du tueur qui a retourné son arme contre lui. L'affaire dépasse rapidement le fait divers : de nouvelles tueries ont lieu dans d'autres établissements.

Lamar doit à tout prix enrayer cette macabre épidémie. Mais les apparences sont trompeuses. Toujours.


***



Pour commencer, la nouvelle fait moins de 100 pages. Elle se lit très vite et très bien.

Que dire ? J'étais un peu dubitatif face aux nombres de pages. Comment développer correctement une histoire avec quelque chose d'aussi court ? M. Chattam réussit cette mission sans souci. Au contraire du titre, il ne s'attarde pas du tout sur les "carnages", préférant se concentrer sur l'enquête. Cette dernière va évoluer très rapidement et à un excellent rythme. Dommage que la fin soit prévisible et souffre d'un manque d'originalité. J'ai ressenti un énorme malaise en lisant les 6 dernières lignes.

J'ai apprécié cette lecture même si je reste mitigée et frustrée. Mitigée car même si on est ravie de retrouver la plume de M. Chatttam on aimerait plus d'originalité de sa part. Frustrée car la nouvelle est trop courte et aurait mérité plusieurs pages, voir plus encore pour approfondir le sujet et les personnages.

Soyons honnêtes, on passe un très bon moment, mais, personnellement, je préfère les romans avec plus de matières (voir un livre avec plusieurs nouvelles).


2/5
Édition  : Pocket Thriller
Nombre de page : 92
2010

Aucun commentaire: