8 août 2010

Le Chuchoteur (Saga le Chuchoteur - tome 1)

de Donato Carrisi


Cinq petites filles ont disparu.
Cinq petites fosses ont été creusées dans la clairière. Au fond de chacune, un petit bras, le gauche.
Depuis qu’ils enquêtent sur les rapts des fillettes, le criminologue Goran Gavila et son équipe d’agents spéciaux ont l’impression d’être manipulés. 
Chaque découverte macabre, chaque indice les mènent à des assassins différents. La découverte d’un sixième bras, dans la clairière, appartenant à une victime inconnue, les convainc d’appeler en renfort Mila Vasquez, spécialiste des affaires d’enlèvement. 
Dans le huis clos d’un appartement spartiate converti en QG, Gavila et ses agents vont échafauder une théorie à laquelle nul ne veut croire : tous les meurtres sont liés, le vrai coupable est ailleurs. Quand on tue des enfants, Dieu se tait, et le diable murmure… 


***


Je suis une personne très sensible aux images que se soit au cinéma ou sur papier. Ce sont des choses qui me parlent, souvent plus que des mots. Naturellement, la couverture de ce thriller ne pouvait que m'intriguer : une fragilité et une froideur s'en dégage souligné d'un titre poétique et d'un nom d'écrivain mélodieux. Prometteur ?.... Illico dans ma PAL !
Ce livre est un pur chef d'œuvre. L'auteur nous offre une belle leçon sur la manière de maitriser une intrigue de bout en bout... C'est encore plus impressionnant d'apprendre que c'est son premier livre. La claque !

Ce qui est déroutant et en même tant jouissif, c'est la construction de l'histoire : ce plongeon sans fin dans plusieurs récits aussi passionnants les uns que les autres. On a du mal à reprendre son souffle jusqu'au dénouement final qui est une réelle surprise.

Les personnages sont troublant de vérité. On ne peut que s'attacher et les suivre avec passion dans leur enquête.

L'auteur aime jouer avec nos nerfs, nous torturer l'esprit et surtout nous surprendre !
A lire d'urgence !



5/5
Édition : Calmann-lévy
Nombre de page : 438
2010
Saga le Chuchoteur (Tome 1)

1 commentaire:

Luna a dit…

Sans toutes les coquilles que j'ai vu (et vérifiées par mes prof), ça aurait pu être un véritable coup de coeur !
L'avantage du coup, c'est que j'ai bien pu réviser mes cours... mais c'est tellement dommage un livre policier où les détails médicaux n'ont rien à voir avec la réalité !