20 octobre 2010

Le mec de la tombe d'à côté (Saga Benny et Désirée - Tome 1)


Lu dans le cadre du challenge "Objectif PAL" 2ème édition
2/29

de Katarina Mazetti



Désirée se rend régulièrement sur la tombe de son mari qui a eu le mauvais goût de mourir trop jeune. Bibliothécaire de métier, et citadine pragmatique, elle vit dans un appartement tout blanc, très tendance. Au cimetière, elle rencontre le mec de la tombe d'à côté, dont l'apparence l'agace autant que la tombe avec sa stèle tape-à-l' oeil. Depuis le décès de sa mère, Benny vit seul à la ferme familiale avec ses vingt-quatre vaches laitières. Il s'en sort comme il peut, de façon assez rustique, et grâce à une bonne dose d'humour et d'autodérision. Chaque fois qu'il la rencontre, il s'énerve contre la 'Crevette' qui occupe le banc au cimetière avec lui, avec son bonnet de feutre et son petit carnet de poésie. Rien, a priori, ne rapproche ces deux-là, et pourtant, il suffira d'un sourire qui éclate simultanément sur leurs lèvres, pour qu'ils soient tous deux éblouis. C'est le début d'une histoire d'amour assez cocasse. Ils sont tout le contraire l'un de l'autre.

***


Une rencontre sur le banc d'un cimetière entre deux êtres totalement opposés. Entre humour et poésie, on lit avec amusement la naissance d'un amour improbable.
Voilà comment je pourrais résumer ce livre.
Ce qui ressort de ces pages est le mot "désir" celui qui est violent, désespéré, maladroit, fort et fragile. Il a de la tendresse entre les mots mais aussi la réalité de l'amour, celui qui nous rends vivant et qui nous détruit. Est ce que cet amour peut être plus fort que tout ? Est ce qu'il peut aller à l'encontre de tout ? C'est le questionnement incessant que vont se poser Désirée et Bernie. Leur relation débute par un magnifique coup de foudre et finira souillé par l'incompatibilité de leur routine quotidienne. A savoir qui est le vrai coupable : la routine ou la peur de l'engagement ? Ce livre parle d'amour mais également de solitude. Celle qui nous oblige à nous questionner sur nous même et sur nos propres choix.
La crise de la trentaine est difficile et révélatrice. Elle nous ouvre les yeux sur le chemin parcouru et sur celui à venir.
C'est ce que souhaite nous dire l'auteur à travers cette fin ouverte finalement rempli d'espoir...
J'ai vraiment apprécié cette lecture franche et parfois familière. Peut-être parce que j'y ai trouvé un peu de moi entre les lignes.




5/5
Édition  : Babel
Nombre de page : 253
2009
Saga Benny et Désirée

2 commentaires:

antigone a dit…

Depuis le temps que j'en entends parler... Tout le monde semble l'apprécier.
Bon objectif Kayleigh !! Merci pour tes billets !

Kayleigh a dit…

Oui c'est vrai que ce livre est souvent un coup de coeur dans beaucoup de blogs et forums.
Merci surtout à toi pour l'idée de cet objectif qui m'aide vraiment à avancer dans mes lectures !