22 septembre 2011

No et Moi

de Delphine De Vigan

Lou, treize ans, intellectuellement précoce, est une élève brillante et isolée. Fille unique délaissée par une mère tombée en dépression après la mort d'un bébé et incomprise d'un père aimant mais prisonnier de son impuissance. En classe, les autres élèves l'appellent 'le cerveau'. Pour Lucas et 'son air de bagarre' - les mauvais garçons au sourire d'enfant, ça a toujours fasciné les fortes en thème -, elle est 'pépite'. Dans le cours de l'exigeant monsieur Marin, elle a proposé de faire un exposé sur les sans-abri et d'interviewer une jeune femme SDF. A la gare d'Austerlitz où elle vient régulièrement regarder les gens et les trains partir, elle rencontre No. Mais la connaître, tenter de devenir son amie, ne suffit pas ; l'adolescente se met en tête de la sortir de là, comme on dit, et, avec Lucas, ils lèvent une armée du salut à deux combattants pour une opération de sauvetage, trop grande pour eux.


***


No et moi, c'est le yin et le yang, la naïveté et la gravité. Bienvenue dans un monde où les regards se croisent sans se voir, où l'individualisme est roi, où voir les gens dormir dans la rue devient une banalité. Au milieu de ce chaos, deux jeunes filles finissent pas se rencontrer : un rendez-vous étonnant et intense qui va finir par combler le vide au fond de chacune d'elles.
Quelle va être la conséquence d'un geste qui semblait si simple ? Cet engagement vis à vis l'une de l'autre est-il une utopie ?
J'ai trouvé ce roman simple et pudique. Lou et No m'ont touché. Elles ont chacune une retenue, une douleur sourde, le désir d'exister, cette différence qui les écarte du monde : ensemble cette fragilité devient une force et les rires remplacent les larmes.
La vie emplie les pages subitement, la renaissance de deux êtres et de ceux qui les entourent nous submerge. Lou et No deviennent deux jeunes adolescentes heureuses ! Mais ce bonheur excessif est bientôt rattrapé par le côté sombre du passé...
Ce parcours initiatique se découvre en quelques heures et se termine en douceur, sur quelques mots qui concluront avec force ce roman de D. De Vigan.
A découvrir.


4/5
Édition  : Le livre de poche
Nombre de page : 256
2009



Mon avis sur le film 
Vu.
A venir.

4 commentaires:

Freelfe a dit…

J'avais beaucoup aimé ce livre aussi même si je m'attendais à autre chose. Je me rappelle que la fatalité de ce livre était horrible !

Kayleigh a dit…

C'est vrai que la fatalité du livre est évidente vers les dernières pages mais j'ai vraiment apprécié le message qui est délivré dans les dernières lignes.

Sybelline a dit…

j'ai egalement beaucou pappréciée cette lecture. j'ai moins aimé le film que j'ai vu apres avoir lu le livre.

Clairdelune a dit…

Ca a été un coup de coeur pour moi, il est touchant, plein de sentiments, doux et attachant :)