29 novembre 2012

Hate list

de Jennifer Brown


"C'est moi qui ai eu l'idée de la liste. Je n'ai jamais voulu que quelqu'un meure. Est-ce qu'un jour on me pardonneras ?"

C'est ce que pense Valérie, effondrée après un drame inexplicable survenu au lycée. Son petit ami, Nick, a ouvert le feu dans la cafétéria, visant un à un tous les élèves de la liste. Cette fameuse liste qu'ils ont écrite pour s'amuser et où figurent ceux qui étaient odieux, lâches, méprisants dans l'établissement. Maintenant, ils sont blessés ou morts. Et Nick s'est suicidé, emportant son secret pour toujours. Mais Valérie elle, est toujours là, enfermée dans une bulle de questions sans réponses? Jusqu'au matin, où elle se lève et quitte sa chambre pour retourner au lycée...


***


Les romans jeunesse ont tendance à me faire fuir : un sentiment de répétition dû à un marketing omniprésente qui finit par lasser et à ôter tout désir de les découvrir. Heureusement, à force de parcourir la blogosphère et regarder des booktubeuses, je suis tombée sur cette petite merveille que je me suis procurée rapidement et forcément j'ai fini par participer à la lecture commune proposée sur livr@ddict.

Valérie et Nick sont amoureux, jeunes, décalé. Ils sont également des loosers  comme disent les autres et surtout les boucs émissaires de certains lycéens. Pour trouver un défouloir à cette percussion permanente, Valérie liste sur un cahier les noms de ces détracteurs, pour se libérer, trouver un échappatoire, pour avancer. Elle était loin de s'imaginer que cette liste serait le point de départ d'une tuerie sans précédent orchestré par Nick, son petit ami, qui finira par mettre fin à ses jours. Voici le point de départ brutal de cette histoire.

On suit le parcours de Valérie, la petit amie du monstre, dépassée par les évènements et qui doit retrouver goût à cette "nouvelle" vie. J'ai apprécié la manière d'aborder l'après tuerie, de suivre cette jeune fille paumée, jugée, critiquée par les autres qui sont également écorchés par cet évènement. C'est réaliste et humain. Chacun pense souffrir plus que l'autre, au final chacun à une blessure profonde et personne n'arrive vraiment à guérir et à communiquer. Peut-on refaire confiance ? Peut-on recommencer à vivre comme si de rien n'était ? Qui est vraiment coupable ? Concept intéressant d'une sorte de rédemption presque impossible à atteindre. 

La souffrance et les tourments des différents personnages sont très réalistes : on peut s'identifier à chacun d'eux, comprendre et avoir une réflexion sur le pardon, l'écoute et le rapport à l'autre. Forcément, la gravité du geste fait que parfois l'incompréhension est présente. On ne peut malheureusement pas tout comprendre et pardonner.

Comme vous pouvez le lire, j'ai vraiment apprécié le thème aborder : ce qui reste après ce genre de drame.

Seul bémol sur la fin qui m' a semblé irréaliste sur certains points.  Néanmoins, Hate List est un bon roman que je vous conseille vivement.



4/5
Edition : Albin Michel
Collection : Wiz
Nombre de page : 389

4 commentaires:

Stella a dit…

pour moi qui suit d'ordinaire plus penchée vers d'autres genres, je peux dire que j'en suis ressortie bouleversée de cette lecture.
Elle m'avait été conseillée par une copinaute, mais je n'arrivais pas à le sortir de ma PAL. Chose faite, et je ne le regrette vraiment pas.

Dex a dit…

Un roman bouleversant c'est certain, mais j'éviterai à l'avenir de lire ce genre de roman quand je suis dans ma période joyeuse, parce que c'est un livre qui vous fout le moral à zéro pendant toute sa lecture ^^

Ptitelfe a dit…

Un thème rare dans la littérature, très interessant et qui m'a poussé à enfin regarder le drame de Columbine!

Yumiko a dit…

J'ai aussi eu de la peine avec la fin, j'ai eu la sensation que l'auteur ne savait pas comment terminer son roman... C'est dommage car tout le reste du livre est exceptionnel!