22 mai 2015

Un vent de cendres

de Sandrine Collette



Des années plus tôt, un accident l'a défiguré. Depuis, il vit reclus dans sa grande maison. Jusqu'au jour où surgit Camille... 
Malo a un mauvais pressentiment. Depuis leur arrivée au domaine de Vaux pour faire les vendanges, Octave, le maître des lieux, regarde sa sœur Camille d'un œil insistant. Le jeune homme voudrait quitter l'endroit au plus vite, partir loin de cette angoisse qui ne le lâche plus. 
Camille trouve ses inquiétudes ridicules, mais Malo n'en démord pas. L'étrange fascination d'Octave pour Camille, pour ses cheveux d'un blond presque blanc, le met mal à l'aise. Camille, elle, oscille entre attirance et répulsion envers cet homme autrefois séduisant, au visage lacéré par une vieille blessure. 
Ils se disputent et, le troisième jour, Malo n'est plus là. Personne ne semble s'en soucier, hormis Camille qui veut retrouver son frère à tout prix. 
Mais leur reste-t-il une chance de sortir vivants de ce domaine, ou le piège est-il déjà refermé?


***

La grosse déception !

Je n'ai pas du tout aimé ce livre, cette lecture a été d'un ennui total. Je n'ai pas apprécié l'écriture haché, les personnages et l'histoire. Rien n'allait. 
Pour une fois, je ne l'ai pas abandonné ! J'ai voulu lui donner une chance jusqu'à la fin, en vain !

Pourtant, le cadre pouvait donner lieu à une bonne histoire mais je dirais que certaines incohérences m'ont rapidement gêné.

Tous le mystère autour des personnages vivant sur le domaine était confus, on tisse une ambiance qui s’étire à l'infini et qui ralenti le rythme du livre.

Le summum est la réaction des personnages face à la subite disparition de Malo :  quelqu'un  disparait du jour au lendemain mais personne ne s’en inquiète trouvant des excuses sur le caractère borné du jeune homme capable de telles choses... De plus, la sœur, paniqué par  cette absence, continue de faire les vendanges en tentant quelques manoeuvres pour soulever l'inquietude des autres... mais ça ne marche pas fort.

Pour ma part, j'ai compris au milieu du livre le retournement final. 


Bref. Une lecture sans grand intérêt.

Étant donné que j'avais adoré son précédent livre "des nœuds d'acier", je me promets de retenter un livre de cette auteure pour ne pas rester sur ressenti négatif.





Note : 0/5
Édition  :  Denoël (Sueurs froides)
Nombre de page : 255

Aucun commentaire: