19 novembre 2015

Les gens heureux lisent et boivent du café

de Agnès Martin-Lugand


« Ils étaient partis en chahutant dans l’escalier. […] J’avais appris qu’ils faisaient encore les pitres dans la voiture, au moment où le camion les avait percutés. Je m’étais dit qu’ils étaient morts en riant. Je m’étais dit que j’aurais voulu être avec eux. »

Diane perd brusquement son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l’exception de son cœur, qui continue de battre. Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l’existence. C’est peut-être en foulant la terre d’Irlande, où elle s’exile, qu’elle apercevra la lumière au bout du tunnel.

Entre « Le Journal de Bridget Jones » et « Love Story », l’histoire de Diane nous fait passer par toutes les émotions. Impossible de rester insensible au parcours tantôt dramatique tantôt drôle de cette jeune femme à qui la vie a tout donné puis tout repris, et qui n’a pas d’autre choix que de faire avec.


***



Honnêtement qui n'a pas été séduite par la couverture et le titre de ce livre ? 
Moi, je n'ai pas pu résister, et même si ma lecture a été agréable, elle reste fortement mitigée.

Nous suivons Diane dans un impossible et impensable travail de deuil suite à la perte brutale de son mari et sa fille.  Un beau jour, elle décide de partir en Irlande en espérant s'éloigner de sa douleur et trouver un nouveau sens à sa vie.

Le thème douloureux du deuil est abordé d'une manière juste et forte. ça m'a profondément touché et j'ai éprouvé beaucoup de tendresse à l'égard du personnage de Diane....

Mais voilà, ça n'a duré qu'un temps car j'ai eu beaucoup de mal à adhérer au reste. Pour faire court, le récit est bourré de clichés, de personnages caricaturaux et sans saveurs. Je n'ai pas du tout été touché par l'histoire d'amour. Cette dernière donne, certes, une légèreté au récit mais c'est trop à l'opposé de la tragédie du début. C'est déstabilisant.

La fin plutôt rapide n'a pas rattrapé le reste. Même si on fini sur une pointe d'espoir, on se demande encore ce qu'on fait là et surtout une question revient en boucle "Tout ça pour ça ?"

J'attendais quelque chose de totalement différent : ça m'a laissé comme un goût d'inachevé, une promesse qui n'a pas été tenue. Pour cette raison, je vous invite à vous faire votre propre avis et, pourquoi pas, me le partager.




Note : 2/5
Édition  : Michel Lafon
Nombre de page : 253
Lu en epub

2 commentaires:

louloutediary a dit…

Oh dommage !
Moi aussi j'ai été séduite par la couverture, et le résumé. Et finalement par l'histoire également :)
Bises

Kayleigh a dit…

@louloutediary
Oui c'est bien dommage ! J'ai vraiment eu un sentiment de frustration. Je suis persuadée que si je n'avais pas attendu autant, ma déception n'aurait pas été aussi forte. En tout cas, je suis ravie que cette lecture t'ai plu.
Au plaisir de te lire.
Biz